Qu’est-ce qui permet au numérique d’opérer dans les lignes commerciales ? Les données assimilables par machine.

Mise en ligne

machinable-data.jpg

 

Pensez aux informations que vous saisissez dans un document Word ou Excel. Elles sont coincées dans le document. C'est pourquoi les RSC qui utilisent Word et Excel pour produire des documents commerciaux - soumissions, propositions, certificats - sont les maîtres du remaniement « copier-coller ».

Les données stockées dans Word, Excel et les PDF sont statiques. Coincées. Piégées. Elles ne bougent pas.

Les données assimilables par machine sont des informations échangées, sans intervention humaine, d'un système à un autre. Elles sont normalisées. Elles ne sont pas piégées. Elles se déplacent dans les divers processus de travail d’une société de courtage (à l’interne) et entre les différents systèmes de parties prenantes (à l’externe).

Dans le cas des lignes commerciales, les données assimilables par machine permettent aux courtiers d'entrer des données une seule fois dans un système, puis de produire divers documents dans le cycle d’une police SANS avoir à copier-coller les informations plusieurs fois. Il s’agit d’une forme d'échange de données au sein d'un écosystème.

C'est également ce qui permet aux données de circuler entre différentes tierces parties et différents systèmes. Certains exemples sont : le téléchargement et télé-déchargement avec les compagnies d'assurance, les devis automatiques de financement de primes (comme nous le faisons avec FIRST Insurance Funding).

L’importance de l’effet multiplicateur des données assimilables par machine est évident lorsque différents systèmes sont connectés (dans le cadre de notre approche axée sur l’excellence). Les données devraient uniquement être saisies une seule fois dans un système. La connectivité est la vision ; les données assimilables par machine sont le catalyseur.

Quel est le plus grand défi ?

Vous comprenez ce que je veux dire ? La compréhension bidirectionnelle ; voici le plus grand défi avec l'échange de données électronique des lignes commerciales.

Donc, lorsque nous pensons aux données assimilables par machine et les lignes commerciales, le défi prend de l’ampleur assez rapidement. Pourquoi ? Parce que le nombre de données recueillies est si important. Et souvent, une idée peut être représentée par différents éléments ou combinaisons de données. Sur le plan électronique, comment le système d’un assureur peut-il savoir comment le système du courtier défini les critères de données?

C'est un problème de normalisation. La normalisation des langues, vraiment. Un langage commun, voici ce qui est nécessaire. Heureusement, au Canada, nous avons le CÉPA. Les normes de données XML du CÉPA pour les lignes commerciales fournissent la base des différents systèmes de communication. Automatiquement. Sans intervention humaine.

Commencez à penser aux données normalisées

Les données sont de plus en plus précieuses ; leur importance dans un monde numérique ne peut être surestimée. Si vous évaluez votre stratégie numérique, y compris les lignes commerciales, pensez à la façon dont vous saisissez, stockez et partagez les données des lignes commerciales.

On ne peut nier que la technologie jouera un rôle important dans les sociétés de courtage en évolution. Et c'est fondamentalement ce que veut dire « être numérique » : utiliser les données et la technologie pour améliorer l'expérience client et courtier.

Topics: digital