Est-ce que les données de vos lignes commerciales sont des ordures ou des trésors ?

Mise en ligne

Il faut beaucoup d’efforts pour identifier et préparer les bonnes données afin d’obtenir les résultats souhaités. C’est pourquoi travailler avec des données riches et propres est un défi permanent pour de nombreuses sociétés de courtage commerciales. Afin d’enrichir les perspectives qu’offrent les analytiques, les directeurs, les producteurs et les responsables de lignes commerciales des sociétés de courtage doivent disposer des meilleures données possibles.

Garbage_Gold_Data

Mais comment séparer les meilleures données des données erronées ? Voici quelques points pour vérifier quelles données sont bonnes, quelles données sont erronées et quelles données ont un potentiel.

Les données insuffisantes ne sont pas des données erronées

C’est simple : si vos données sont erronées, vos nouvelles perspectives seront erronées. Mais avant de vous débarrasser de ces données, êtes-vous certain qu’elles doivent être mises à la poubelle ?

Votre problème est peut-être que vous n’avez pas recueilli suffisamment de données pour les valoriser. Par exemple, si vous générez une analyse pour un producteur comprenant des classes, des primes et un certain nombre de FRP ; un producteur qui a été embauché le mois dernier peut ne pas avoir suffisamment de données entrées pour apparaître sur votre tableau de bord.

Ce ne sont pas des données erronées, ce sont des données insuffisantes.

Les analyses erronées ne proviennent pas nécessairement de données erronées

Que se passe-t-il si une analyse est mal faite et génère des résultats erronés ? Ce n’est pas la faute des données. Dans ce cas, les données sont à la hauteur de la compétence de la personne générant le rapport.

Notre président, John Eastly, a déclaré dans un blogue récent : « N'oubliez pas d’examiner vos affaires sous différents angles et d'analyser les divergences. Vous pourriez trouver une erreur dans les tableaux de bord ; ou vous pourriez découvrir de nouvelles facettes influant vos affaires. »

Lorsque vous n’utilisez pas « à données inexactes, résultats erronés » comme excuse, cela peut vous aider à comprendre ce qui se passe vraiment, pourquoi et comment y remédier.

Les analyses dont vous n'avez pas besoin aujourd'hui ne sont pas des données erronées

Dans le courant de cette année, Policy Works publiera Analytiques, un logiciel conçu pour les directeurs, les producteurs et les responsables de lignes commerciales des sociétés de courtage. Le logiciel vous permet d'exécuter des analytiques de tous types, tels que :

  • La croissance du portefeuille d’affaire
  • La rétention des clients
  • Les assureurs
  • La performance des employés
  • Les activités des départements

Lorsque vous produirez ces nouvelles perspectives, vous trouverez peut-être un ou deux rapports analytiques qui ne semblent pas pertinents, et vous serez tenté de les classer dans la catégorie « à données inexactes, résultats erronés ». Toutefois, cela ne devrait pas vous empêcher de revoir ces données à l’avenir.

Que se passe-t-il si tout à coup il survient un changement dans votre société de courtage ? Par exemple que vous souscriviez un plus grand nombre d’une certaine classe d'affaire que vous aviez précédemment qualifiée de données erronées ? Il est beaucoup plus facile d’analyser les données déjà recueillies, plutôt que de tout recommencer à zéro.

Les données en votre possession doivent toujours être liées à une valeur perçue par rapport aux données que vous ne possédez pas, tels les champs de données laissés vides. Car en fait, les champs de données vides ne seront pas éternellement vides et c’est ce qui transformera les données-ordures en données-trésors.

Analytiques pour les directeurs

Les courtiers axés sur le commerce ont besoin de savoir ce qui se passe avec leur livre. Nous avons développé une feuille de route pour les livres électroniques d'analyse afin de vous aider.

Obtenir le livre

Topics: profit, data, analytics